Home » Pensons globalement, agissons localement pour la justice climatique à COP26

Pensons globalement, agissons localement pour la justice climatique à COP26

  • by

Nicholas Napolitano (traduction par Sch Fala Valery SJ)

Portées par les prières du chœur des saints dans le ciel et montrant les voies à suivre par les gens sur le terrain (et là où les politiciens ont échoué), les assemblées communautaires provenant de 100 localités différentes dans le monde se sont réunies virtuellement le 1er novembre pour l’Assemblée mondiale des citoyens pour la COP26 et ont partagé leurs contributions aux solutions climatiques par le biais de la Déclaration des peuples pour l’avenir durable de la planète Terre.

J’ai suivi les délégués virtuellement sur la chaîne YouTube de la COP26 depuis la maison de ma famille dans le Bronx, en acquiesçant aux idées partagées par des voisins dans notre maison commune, les traducteurs et la technologie nous aidant à surmonter les barrières linguistiques et géographiques qui nous séparent.

Les idées partagées n’étaient pas nouvelles, mais elles confirmaient le travail des paroissiens, des étudiants, des éducateurs et des jésuites de la côte Est que je soutiens dans mon travail sur la justice et l’écologie pour la province Est des Etats-Unis.

Un participant thaïlandais a mis l’accent sur l’éducation et la sensibilisation nécessaires dans le monde entier pour aider à créer la conversion écologique des individus afin de répondre à la crise climatique. L’accès à l’éducation est loin d’être égal dans le monde et c’est ce que le travail de Magis Americas a souligné.

Un participant d’Europe a soulevé des préoccupations concernant l’écologie et l’économie, nous mettant au défi d’investir des ressources financières et intellectuelles vers des solutions qui existent déjà.

Un participant de Chine nous a rappelé que l’accord de Paris doit être mis en œuvre avec équité et justice, en reconnaissant que différentes régions et pays sont à des points de départ différents, et de ce fait, ont des responsabilités différentes pour réduire les émissions de carbone. C’est un rappel que la communauté mondiale doit aider les communautés les plus vulnérables à s’adapter et que le fait d’entendre la voix des pauvres et des marginalisés aide à cibler nos réponses.

Écoutant ces points d’accord de la part des participants à l’Assemblée des citoyens du monde – qui ont ressenti un plus grand sentiment d’urgence et de consolation dans leur travail sur le climat après avoir parlé à des collaborateurs du monde entier – était un changement bienvenu par rapport à l’incapacité des politiciens à trouver un consensus qui empêche la communauté internationale de prendre les mesures mondiales coordonnées nécessaires pour éviter une crise climatique.

Cinq jeunes ont entamé une grève de la faim pour l’action climatique le 20 octobre 2021 devant la Maison Blanche, exigeant de “l’administration Biden qu’elle adopte un projet de loi qui réponde à toute l’ampleur de la crise climatique, finance entièrement un Corps civil de conservation, assure la transition vers une énergie 100% verte, et dirige 40% des investissements dans le climat et l’énergie verte vers les communautés de première ligne.” [Ignatian Solidarity Network]

Aux États-Unis, alors que la COP26 débutait à Glasgow, en Écosse, les jeunes ont poursuivi leur jeûne devant la Maison Blanche afin d’exhorter l’administration et le Congrès américains à adopter un projet de loi de réconciliation budgétaire contenant des fonds importants pour financer une transition nationale vers la neutralité carbone.

Le Catholic Climate Covenant et Ignatian Solidarity Network ont rassemblé des catholiques de tout le pays pour faire entendre nos voix et appeler à l’action climatique par le biais de jeûnes de solidarité, de plaidoyers législatifs et d’une veillée de prière. Près de 300 catholiques, ancrés dans la prière et l’espoir inébranlable, ont souligné l’urgence de préserver notre maison commune, un appel à l’action qui résonnera longtemps après le retour des délégués de la COP 26 à Glasgow.

Nicholas “Nick” Napolitano est l’assistant pour la justice et l’écologie de la Province de l’Est des États-Unis de la Compagnie de Jésus et peut être joint à l’adresse nnapolitano@jesuits.org . Nick est également membre de la délégation virtuelle Ecojesuit COP26.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *